Coach, je ne t’entends pas !

quitation

Est-ce à cause du vent ? De la distance ? D’une panne d’oreillette ?… C’est possible. Mais ce ne sont pas les premiers coupables, surtout en épreuve.

Le jour J, les difficultés sont découvertes au dernier moment, c’est à dire à votre arrivée sur le terrain et lors de la reconnaissance. Ce peut être un détail du parcours, par exemple le soubassement rouge de l’obstacle n°8, un élément du cross (le n°5 sur trou à l’entrée du bois), ou encore le pot de fleurs modèle « feu d’artifices » collé à la lice de dressage… Quelle que soit votre discipline équestre, votre attention est susceptible d’être absorbée par un détail de l’épreuve, au détriment des précieux conseils de votre coach, ou plus généralement de la stratégie qu’il serait bon d’adopter ce jour-là.

Votre conscience et votre mémoire sont influencées par vos émotions. De même qu’on se souvient plus facilement des évènements marquants, joyeux ou tristes de notre histoire; chaque aspect de votre épreuve occupera autant d’espace dans votre esprit que le stress qu’il génère, faisant à votre insu le tri dans vos priorités. Si vous appréhendez un détail en particulier, celui-ci pourra même absorber toute votre attention. Pour le reste, vous devrez compter sur vos automatismes – ou ce qu’il en reste en cas de stress intense ! C’est donc malgré vous que les conseils de votre coach, prodigués pendant la reconnaissance ou au paddock, vous échappent en grande partie. Vous l’écoutez d’une oreille, mais l’information est aussitôt reléguée au second plan. Au grand désespoir de ce dernier !

D’autres facteurs peuvent détourner votre attention. Ils sont à la fois cause et conséquence du stress : oubli de matériel, mauvaise nuit (voir Nuit de concours), digestion hasardeuse (voir Comment le stress impacte vos performances), mauvais souvenirs (voir Retrouver ses sensations après une chute), soucis personnels… Difficile pour votre coach de se faire entendre dans ce brouhaha mental, en concours et parfois aussi à la maison.

Le Touch for Health, technique que j’utilise en séance individuelle avec les cavaliers, permet de dissocier l’émotion de la difficulté en question, afin que celle-ci retrouve sa juste place dans votre plan d’action. Vous resterez vigilant sur le fameux obstacle n°8 par exemple, mais garderez en tête le nombre de foulées dans la combinaison qui précède, et penserez aussi à ne pas négliger le dernier obstacle, comme vous l’a dit votre coach !

A bientôt !