Nuit de concours

Alarm clock insomnia

01h50…03h28…04h15… le réveil sonnera bientôt, cela vaut-il le coup de se rendormir? Si seulement !!! Deux petites heures d’un sommeil agité, c’est dans la moyenne des dernières veilles de concours.

On se tourne, on se retourne, le stress a fait son oeuvre… L’adrénaline est déjà là, le cœur bat trop vite pour trouver le sommeil, et les muscles attendent l’effort. Différents scénarios de la journée qui s’annonce prennent forme confusément, entremêlés d’images des derniers concours.

De nombreux facteurs peuvent venir dégrader la qualité de la nuit, liés d’une part aux circonstances elles-mêmes : nuit d’hôtel pour certains, dans le camion ou même sous la tente pour d’autres; réveil aux aurores pour ceux qui prennent la route le matin-même.
Et bien sûr l’anticipation de la journée qui suit, et l’enjeu qu’elle représente : concours de routine ou échéance plus importante; nouvelle monture/terrain/coach… Un petit ingrédient en plus ou en moins peut suffire à faire monter la pression, faisant s’envoler tout espoir d’une nuit paisible !
Lorsque l’épreuve se déroule sur plusieurs jours, fatigue et nervosité s’accumulent, au détriment de la disponibilité physique et mentale du cavalier.

Une séance de Touch for Health  ne vous garantira peut-être pas de dormir comme une souche en plein championnat. Vous pourrez cependant améliorer considérablement la qualité de votre sommeil, et votre niveau d’énergie à moyen et long terme. Vous découvrirez par ailleurs des techniques à utiliser vous-mêmes le jour de l’épreuve (des points réflexes à masser par exemple) pour retrouver de la disponibilité malgré le manque de sommeil.

A bientôt !